Magazine Digital Français-Español #46

Consultez votre Magazine de l’été #46 en cliquant sur la Couverture ci-dessous. 
Découvrez dans ce numéro la 3e partie de l’Histoire de la Salsa, la ville de Panama et bien plus encore :  

Magazine El Café Latino #46

🇫🇷 EDITORIAL 46 : 

Simón Bolívar a proposé sa vision d’une Amérique latine fédérée autour d’une capitale commune : Panama. Le rêve de tout homme en quête d’union… Mais pour cette fois, l’éditorial laisse la parole à cette pensée à laquelle nous n’avons rien trouvé à ajouter : Magnifique métaphore… « On dit qu’avant d’entrer dans la mer, le fleuve tremble de peur. Il se retourne pour voir le chemin parcouru, les sommets des montagnes, la longue route sinueuse qui traverse forêts et villages, et voit devant lui un océan si vaste qu’y pénétrer semble signifier disparaître à jamais. Mais il n’y a pas d’autre moyen. Le fleuve ne peut pas revenir en arrière. Personne ne peut revenir en arrière. Revenir en arrière est impossible dans la vie. Le fleuve doit prendre le risque et entrer dans l’océan. Ce n’est qu’en entrant dans l’océan que la peur disparaîtra, parce que c’est alors seulement que le fleuve saura qu’il ne s’agit pas de disparaître dans l’océan, mais de devenir océan. » Khalil Gibran


🇪🇸 EDITORIAL 46:

La visión de Simón Bolívar proponía a Panamá como la capital de una Latinoamérica federada, sueño de todo hombre consciente de querer unir y no de dividir. Pero le damos la palabra a este pensamiento en la editorial que dice mucho más: « Dicen que antes de entrar en el mar, el río tiembla de miedo. Mira para atrás todo el camino recorrido, las cumbres, las montañas, el largo y sinuoso camino abierto a través de selvas y poblados, y ve frente de sí un océano tan grande, que entrar en él solo puede significar desaparecer para siempre. Pero no hay otra manera, el río no puede volver. Nadie puede volver. Volver atrás es imposible en la existencia. El río necesita aceptar su naturaleza y entrar en el océano. Solamente entrando en el océano se diluirá el miedo, porque solo entonces sabrá el río que no se trata de desaparecer en el océano, sino en convertirse en océano” Khalil Gibran

Téléchargez la version PDF du magazine // Descargar la revista en Pdf


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *