La Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes est un événement majeur organisé par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

L’édition 2020 n’a pas eu lieu en raison de l’épidémie de Covid-19 qui sévit depuis ces derniers mois. C’est l’occasion de revenir sur l’origine de cet événement célébré dans toute la France dont El Café Latino a toujours été un collaborateur et partenaire privilégié.

Origines de la Semaine de l’Amérique Latine des Caraïbes

C’est en février 2011 qu’est lancé par le Sénat une journée consacrée à la célébration des relations entre la France et l’Amérique latine et les Caraïbes : le 31 mai. Ce qui n’était à l’origine qu’une journée dans l’année est devenue une semaine étalée sur plusieurs jours sous l’impulsion du Président de la République, François Hollande en 2014.

La préparation et l’organisation de cette manifestation ont été confiées dès 2011 au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sous la responsabilité de Monsieur Philippe Bastelica, alors ambassadeur de France au Guatemala ; aujourd’hui, Secrétaire Général de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes. Antoine Grassin, ancien ambassadeur de France en Bolivie, lui a succédé à la coordination de la SALC en 2017 avant d’être remplacé pour l’édition 2018 par Caroline Dumas, notamment ambassadrice de France en Islande, en Jordanie puis au Chili en 2016.

Mettre à l’honneur les liens entre la France, l’Amérique latine et les Caraïbes

L’objectif de cette manifestation est de mettre à l’honneur, et renforcer les liens qui existent entre la France d’une part et l’Amérique latine et les Caraïbes d’autre part. La culture et les cultures latino-américaines sont mises à l’honneur lors de cette semaine.

Culture

La culture est placée au cœur de la programmation de cette manifestation annuelle avec des rencontres littéraires. Il y est possible de découvrir la poésie, le théâtre, classique et contemporain autour d’auteurs tels que Jô Bilac, Felipe Vergara et Jules Supervielle. Mais aussi du cinéma avec des projections de films de réalisateurs Boliviens, Paraguayens, Chiliens ou encore Argentins . Des expositions et des performances d’arts visuels sont programmés avec la présence d’artistes reconnus tels que Joaquin Ferrer à la Maison de l’Amérique latine et Ruben Alterio à l’ambassade d’Argentine en 2017. Des concerts de musique andine et latine sont organisés avec des formations venant du Chili, du Pérou, d’Argentine et du Brésil, entre autres. Des spectacles de danse (guatémaltèque, bolivienne) sont prévus au programme de ces festivités. Enfin, les participants sont initiés à la gastronomie de ces régions par le biais de dégustations et par la présence de food-trucks spécialisés.

La Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes : histoire et programme

Crédits : El Café Latino

Conférences et débats

Si la culture est au coeur de cette manifestation, des thématiques plus politiques et économiques sont présentes lors de ces journées avec des conférences et des débats d’idées comme par exemple autour de la place de la jeunesse en Amérique latine dans un contexte de croissance pas assez inclusive, la violence des gangs, les questions liées aux risques climatiques et au développement durable.

La Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes : histoire et programme

Crédits : El Café Latino

Des événements dans toute la France

La Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes connaît un succès croissant. En 2011, il ne s’agit que d’une seule journée sur le calendrier, le 31 mai. En 2014, cela devient une semaine entière. Initialement, tous les événements se déroulaient à Paris. En 2017, des événements voient le jour dans des villes de province comme Lyon, Nice, Strasbourg et Marseille et dans une vingtaine d’autres villes en France. Ce sont en tout, 210 événements dans près de 100 lieux différent gérés par 80 organisateurs et co-organisateurs qui ont lieu.

En 2018, le succès est toujours au rendez-vous avec plus de 160 événements organisés par près de 70 partenaires répartis dans toute la France. Paris, Périgueux, Lyon, Avignon, Bordeaux, Saint-Gratien, Marseille et Montélimar. Au programme, de l’artisanat, du cinéma, des colloques, des concerts, de la danse, des expositions, de la gastronomie et des rencontres de littérature… il y en a pour tous les goûts !

2019 a marqué un record dans l’histoire de cette « Semaine » avec plus de 450 événements organisés par plusieurs centaines de partenaires. Les ambassades se sont mobilisées avec l’organisation et l’envoi de délégations institutionnelles. 2019 a également compté la participation d’acteurs majeurs tels que les établissements d’enseignement supérieur et de la recherche, des galeries d’art, des musées, des cuisiniers, des entreprises, des artistes et des associations. La plus grande nouveauté de cette édition 2019 : son exportation hors de France avec une vingtaine d’activités organisées directement en Guyane et dans les pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

La Semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes (SALC) : histoire et programme

Crédits : El Café Latino

El Café Latino et la SALC : une histoire de longue date

Comme l’a rappelé Monsieur Philippe Bastelica lors d’une rencontre avec les lecteurs du magazine El Café Latino en avril 2019 :

“El Café est un partenaire extraordinaire dans l’organisation et depuis les origines de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes. L’équipe de votre magazine fait des miracles avec ses moyens pour parler de la Culture et mettre en avant un lien entre les différentes communautés d’Amérique latine et les Français amoureux de l’Amérique latine. Ils organisent de plus chaque année, la journée Café Latino, une grande inauguration de la SALC un condensé des activités”.

Nicolas Martinet

Nicolas Martinet

Auteur de l'article