Rédigé par Guillaume Asskari

Paris – L’Europe est incontestablement la région la plus consommatrice de chocolat au monde. La tradition du chocolat remonte à deux siècles, la France, la Suisse et la Belgique étant des références mondiales. Grâce aux actions promotionnelles que PROMPERU France et Confédération Suisse ont menées en Europe, dirigées par la directrice Rosario Pajuelo, le Pérou s’est progressivement positionné comme la plus importante source d’origine de variétés de cacao indigènes au monde. Les plus grands chocolatiers français et suisses sont des amoureux du cacao péruvien. Et les marques de chocolat à la coupe            « durable » qui nécessitent des certifications bio et commerce équitable choisissent le Pérou comme pays star pour leurs tablettes de chocolat.

Les coopératives péruviennes exportent non seulement des céréales à transformer en Europe, mais elles ont également progressé dans la chaîne de valeur, exportant de la liqueur de cacao, du beurre de cacao, des nibs et même de la couverture de cacao. « Le Pérou est appelé à devenir la puissance chocolatée de l’Amérique latine », déclare Rosario Pajuelo. Des entreprises de toutes les régions de cacao nous surprennent avec de délicieuses barres chocolatées qui intègrent une grande diversité d’ingrédients péruviens « Superfoods Peru » (superaliments du Pérou)

Les clés du positionnement européen du cacao comme produit phare péruvien

Le Pérou a participé à l’événement le plus important au monde dédié au chocolat et au cacao, qui s’est déroulé du 28 octobre au 1er novembre dans la ville de Paris : le Salon du Chocolat. 10 coopératives et entreprises chocolatières de différents pays ont composé le stand PROMPERU. La Cooperativa Agraria Cafetalera Valle del Rio Apurimac, la Cooperativa Agraria de Servicios Múltiples Sur Oriente, la Cooperativa Agroindustrial del Valle Dorado, la Cooperativa Agraria Cafetalera Pangoa, ainsi que la Chocolatería Artesanal Amazónica, Juan Laura, Nutribody, Reycal et Tribar ont représenté les entreprises la filière cacaoyer de      notre pays.

« Une conférence avec l’archéologue péruvien Quirino Olivera, connu pour ses recherches autour du centre d’origine du cacao à Montegrande-Jaen dans la région nord du Pérou, a présenté l’avancée de ses recherches dans le centre cérémonial de la Culture Mayo-Chinchipe. Marañón qui prouverait l’origine du cacao était la Haute Amazonie », explique Rosario Pajuelo, qui affirme que la promotion en Europe doit aller de pair avec la diffusion de l’histoire et de la culture péruvienne.

Pour célébrer le Bicentenaire de l’Indépendance du Pérou, le designer péruvien Ricardo Dávila, connu sous le nom de CHOCOLAT DESIGNER, qui a laissé ses tissus s’envoler dans le chocolat, a rendu hommage à la femme andine d’Ayacucho et Junín en créant une robe inspirée de la paysanne ouvrière qui porte fièrement et avec élégance la richesse de sa terre, où poussent les variétés de cacao péruvien. La jupe s’inspire des jupes andines, elle allie un style traditionnel à un pli élégant qui rappelle les pralines au chocolat. Avec des détails argentés, cette création allie raffinement, délicatesse, charme et finesse, tout en mettant en valeur le cacao péruvien. La robe a ébloui le podium du Salon du Chocolat à Paris, le Pérou étant le seul pays producteur invité à participer au défilé.

Les clés du positionnement européen du cacao comme produit phare péruvien
Les clés du positionnement européen du cacao comme produit phare péruvien

D’autre part, dans le cadre du programme Régions du Monde, le 13 octobre, Rosario Pajuelo, directrice de PROMPERU France, était invitée à une conférence virtuelle pour la région de San Martin sur le marché du cacao et du café en Europe. Ce fut l’occasion de présenter les nouveautés et les nouvelles tendances du vieux continent. La pulpe de cacao a été présentée, un produit qui a été déclaré produit traditionnel dans le catalogue des Novel Foods of Europe en octobre 2019. Avec ce produit dérivé du cacao, les plus importantes maisons de chocolat et les grandes entreprises transnationales telles que Nestlé, remplacent le sucre créant des barres 100 % cacao. Par ailleurs, la société belge Dirafrost a lancé sur le marché de la purée de pulpe de cacao surgelée, un produit prometteur qui va révolutionner l’industrie du chocolat.

Barres de chocolat primées en France

Dans le but de promouvoir les produits finis et pas seulement les fèves de cacao péruvien, PROMPERU France, en coordination avec le Bureau Régional de Cusco, a participé au 1er Concours International de Chocolats d’Origine, organisé par l’Agence pour la Promotion des Produits Agricoles (AVPA) dans la ville de Paris. En compétition contre 180 barres chocolatées de 40 pays producteurs d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique et d’Océanie, le Pérou a remporté 15 médailles. La pandémie n’a pas empêché les entreprises et coopératives péruviennes des régions de Cusco, Junín, San Martín, Ucayali, Amazonas et Lima, d’envoyer 30 échantillons à Paris pour participer à ce concours avec leurs meilleures tablettes de chocolat réalisées avec les variétés chuncho, criollo, bellavista, oca, senorita et VRAE – 99, avec inclusions de sel de maras, café, grué de cacao, fruit de la passion, sureau, noix de coco, sésame, myrtilles, aguaymanto et camu camu. Le Pérou a été le grand gagnant car il a reçu plus de deux fois plus de reconnaissance que des pays tels que la Colombie, la République dominicaine, El Salvador et l’Équateur.

Les clés du positionnement européen du cacao comme produit phare péruvien

Etant donné que la grande majorité des salons professionnels du cacao et du chocolat ont été reportés, depuis le bureau PROMPERU France et Confédération Suisse, des activités innovantes ont été mises en place permettant aux producteurs, coopératives et entreprises exportatrices péruviens de trouver de nouveaux espaces pour garder le contact avec le marché, proposer ses produits et services mais aussi mieux connaître les tendances dans le monde entier. 

Dans ce cadre, un premier business round virtuel cacao et chocolat s’est tenu du 1er au 11 septembre 2020 afin de mettre les producteurs péruviens, les coopératives et les entreprises exportatrices en contact avec des acheteurs dans le monde pour réaliser des ventes et connaître les tendances du marché. Lors de la première édition, 21 exportateurs péruviens ont participé et ont réuni un total de 49 acheteurs de 12 pays. 34 acheteurs ont été ceux que l’Europe a convoqués et 15 pour l’Amérique du Nord, soit un total de 233 rendez-vous au cours des deux semaines de la roue. Notre Bureau Commercial a mis 8 acheteurs de France et 2 de Suisse dans la roue et 51 rendez-vous ont été programmés. Lors de la deuxième édition du Virtual Cocoa and Chocolate Business Round, 27 entreprises exportatrices péruviennes et 26 acheteurs de 12 pays ont participé, réalisant 193 rendez-vous. PROMPERU France a sécurisé 5 acheteurs français et 2 suisses, en programmant 31 rendez-vous.

Ces expériences ont été très fructueuses tant pour les entreprises et coopératives exportatrices péruviennes de cacao et produits dérivés que pour les acheteurs potentiels. Aujourd’hui dans la filière cacao, il est indispensable d’assurer un minimum de traçabilité, d’avoir des certifications bio et commerce équitable. Les acheteurs cherchent à créer des relations à long terme avec les coopératives qui les approvisionnent et assurent ainsi la qualité de leurs produits. « Les coopératives de notre pays ont fait preuve de maturité, de sécurité et de confiance face aux importateurs de toutes tailles lors des négociations tout au long de ces événements.

Guillaume Asskari

Guillaume Asskari