Crédits : Mathew Schwartz – Unsplash

Selon les chiffres du gouvernement, la Colombie compte plus de 1921 espèces d’oiseaux. Cela est dû à la richesse des étages thermiques et des écosystèmes du pays. Les Andes, la forêt amazonienne, l’Orénoque, le Pacifique et les Caraïbes font de la Colombie un paradis pour les oiseaux.

Les oiseaux jouent un grand rôle dans l’histoire. Selon la tradition, les oiseaux peuvent être aimés et soignés, messagers des dieux. Les oiseaux ornent les boucliers et les drapeaux, ils représentent la force et l’immortalité. 3 oiseaux représentent le continent américain, l’aigle, le quetzal et le condor.

Les oiseaux remplissent plus qu’une fonction ornementale, lorsqu’ils se nourrissent de graines, ils les répandent dans leurs excréments, constituant ainsi un engrais qui permet à long terme l’équilibre des espèces. Les oiseaux sont présents dans tous les écosystèmes, des canaris aux autruches. Leur plumage est un exploit et a inspiré l’aviation moderne.

Chaque jour, nous pouvons entendre et voir des oiseaux, bien que dans les grandes villes, cette réalité se fasse de plus en plus rare. La pollution, les bruits de circulation et le manque d’espaces verts éloignent les oiseaux de leur habitat. Leur population est en baisse, dans des pays comme la France, des études montrent que la population de l’alouette des champs a diminué de 35% au cours des 20 dernières années, la perdrix est en voie d’extinction. Cette catastrophe s’explique par l’utilisation de pesticides qui tuent les insectes, source de nourriture des oiseaux, qui à leur tour les régulent, évitant ainsi l’invasion d’insectes qui pourraient mettre en danger les cultures et notre sécurité alimentaire.

Dans de nombreux pays, le même phénomène est observé, la perte d’espèces d’oiseaux entraîne la perte d’une partie de la biodiversité et la disparition d’autres espèces.

La Colombie est devenue un centre de recherche important pour les ornithologues du monde entier. L’ornithologie étudie les oiseaux. Le pays compte 19% des espèces de la planète, 86 sont endémiques et 197 espèces d’oiseaux migrateurs qui viennent du nord du continent pour échapper à l’hiver.

Nombreux sont les voyagistes en Colombie qui offrent une expérience unique aux touristes. Les ornithologues experts parviennent à imiter certains bruits et à interférer dans ces dialogues que nous ne comprenons pas, ces sons aigus qui éveillent en nous cette curiosité de rencontrer la nature. Les oiseaux sont des indicateurs de la richesse biologique, une véritable mine d’or pour le tourisme durable.

La Colombie, le pays qui compte le plus d’oiseaux au monde

Crédits : Roberto Navarro – Unsplash

Pour éviter que les oiseaux ne continuent à disparaître, nous pouvons prendre en compte

En évitant de les nourrir, le sel et le sucre leur causent des problèmes de santé.

-Non pas couper les arbres, mais les planter. Plus il y aura d’arbres, plus ils pourront construire de nids et moins ils seront fatigués de trouver de la nourriture.

– Plantez des fleurs indigènes, les fleurs sont une source de nourriture pour les oiseaux et les insectes.

-Évitez de porter des vêtements de couleur vive si vous voulez une immersion totale avec les oiseaux.

-Soutenir des initiatives qui contribuent à la protection des oiseaux. Chaque année, le 5 mai, la journée mondiale « birday » invite les amateurs à identifier et à compter les espèces d’oiseaux.

Éviter d’acheter des produits qui contiennent des plumes, sans lesquelles les oiseaux ne peuvent pas voler et sont des proies faciles

Ne les gardez pas dans des cages.

Les oiseaux nous invitent à écouter ce battement de cœur des forêts, des jungles, de ces êtres qui nous inspirent et que nous devons protéger dans un moment de l’histoire où cet équilibre est rompu par notre propre action.

Umstanda France-Colombie, est une association au service de la diffusion de la biodiversité de Colombie en France. Nous nous déplaçons dans toute la France pour des conférences. www.umstanda.com

La Colombie, le pays qui compte le plus d’oiseaux au monde

Crédits : Zdenek Machacek – Unsplash

Juan Duputel

Juan Duputel

Auteur de l'article