© Archives historiques de la division de diplomatie publique du Ministère des affaires étrangères d’El Salvador

L’Ambassade de la République d’El Salvador en France souhaite rendre hommage à un diplomate universel à qui les nations du monde ont confié la solution pacifique des conflits internationaux, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit du Dr José Gustavo Guerrero, un éminent salvadorien qui a occupé le poste le plus élevé dans la justice internationale, au moment le plus critique pour l’humanité : d’abord, un héros, ardent défenseur de l’indépendance, de la liberté et de la souveraineté des peuples et aussi un homme respecté et admiré dans les cercles diplomatiques en Amérique, en Europe et dans le reste du monde.

Le Dr José Gustavo Guerrero est né à San Salvador le 26 juin 1876, date à laquelle on célèbre chaque année la Journée du diplomate salvadorien à El Salvador. Il est décédé le 25 octobre 1958 à Nice, en France, où il repose. Connaître sa vie  oblige à  se plonger dans certaines des histoires les plus glorieuses de la diplomatie. Après une carrière diplomatique brillante  en France, en Italie et en Espagne, il revient à El Salvador en 1927, comme ministre des Affaires étrangères, devenant le représentant  de l’Amérique latine lors de la VIe Conférence panaméricaine,  défendant avec ténacité le principe de non-intervention dans les affaires intérieures des États.

Puis, de retour en Europe, il préside la prestigieuse Académie diplomatique internationale de Paris et continue de cultiver de  solides amitiés avec de grandes personnalités, comme le Premier Ministre français et prix Nobel de la paix, Aristide Briand. En 1929, le Dr Guerrero, en tant que Président de la dixième Assemblée de la Société des Nations, a posé la première pierre du siège actuel de l’ONU à Genève, en Suisse. De 1936 à 1946, il a été président de la Cour permanente de justice internationale de l’époque, dont le siège était à La Haye,  la seule personne du continent américain à avoir reçu cet honneur. À ce poste, il a défendu au risque de sa propre vie l’intégrité et l’inviolabilité de la Cour, avant l’invasion des troupes nazies en Hollande.

José Gustavo Guerrero : le diplomate universel d’El Salvador

© Archives historiques de la division de diplomatie publique du Ministère des affaires étrangères d’El Salvador

En 1946, juste après la Seconde Guerre mondiale, le respect universel dû à la personne du Dr Guerrero lui vaut d’être élu par l’Assemblée générale et par le Conseil de sécurité de l’ONU, juge de la nouvelle Cour internationale de justice. Lorsque la nouvelle Cour a été établie, les magistrats ont élu le Dr Guerrero comme président. El Salvador est honoré d’être le seul pays à pouvoir revendiquer le privilège exclusif d’avoir présidé les deux juridictions mondiales.

Grâce à son travail exceptionnel dans l’exercice de ses fonctions internationales, le Dr Guerrero est le seul salvadorien nominé pour le prix Nobel de la paix en deux ans, recevant une nomination en 1948 et sept nominations en 1949. En outre, il a été décoré par de nombreuses nations, dont la France, qui lui a décerné le grade de grand officier de la Légion d’Honneur.

José Gustavo Guerrero : le diplomate universel d’El Salvador

© Archives historiques de la division de diplomatie publique du Ministère des affaires étrangères d’El Salvador

Aujourd’hui, son portrait est placé aux places d’honneur de la Cour interaméricaine des droits de l’homme, au Costa Rica ; à la Cour internationale de Justice, aux Pays-Bas ; et à l’OEA, à Washington, D.C., dans une pièce qui porte son nom. À El Salvador, on admire des monuments érigés en son honneur sur une place devant la maison présidentielle et dans les installations de l‘Académie diplomatique Dr. José Gustavo Guerrero », du Ministère des Affaires étrangères. Notre ambassade en France est située dans son ancien appartement à Paris.

Nous espérons que l’héritage du Dr José Gustavo Guerrero servira de stimulant en ces temps difficiles où la solution pacifique des conflits internationaux doit prévaloir, une fois de plus, pour le bien de toute l’humanité.

José Gustavo Guerrero : le diplomate universel d’El Salvador

© Archives historiques de la division de diplomatie publique du Ministère des affaires étrangères d’El Salvador

   José Miguel Arévalo Rengifo

José Miguel Arévalo Rengifo

Auteur de l'article

Traduit par Aricela Garcia