© Simone Guerron

Rédigé par Prince Thierry Singer de Polignac Spencer.

Des rangées d’imposants bâtiments de style colonial et une cathédrale du XVIe siècle entourent cette place historique au cœur de la vieille ville de Quito.

La place de l’Indépendance (Plaza de la Independencia), également connue sous le nom de Plaza Grande, est le centre municipal de la ville de Quito. Encerclée par de nombreux édifices historiques tels que la cathédrale métropolitaine de Quito, le Palais de Carondelet (le palais présidentiel), le Palais municipal et le Palais de l’Évêché, cette place fait office de point de départ vers la visite du site touristique de la vieille ville de Quito.

© Simone Guerron

Origine de la place de l’Indépendance 

La place de l’Indépendance était un lieu de réunion et un point d’approvisionnement en eau pour la cité naissante. En effet dès le XVIe siècle, les habitants de la ville s’y rassemblaient pour se fournir en eau à la fontaine et assister aux spectacles de corridas. De nos jours, la place est dotée d’un monument moderne dédié à l’Audience royale de Quito, dont les membres furent parmi les premiers à appeler à la libération du joug colonial en 1809.

On peut ainsi contempler la magnifique cathédrale métropolitaine de Quito construite au milieu du XVIe siècle. Ce fût l’une des plus anciennes cathédrales d’Amérique du Sud, son histoire est imprégnée de nombreuses légendes. L’une d’entre elles raconte qu’un homme ivre avait offensé le coq qui domine la cathédrale, et que celui-ci se serait alors envolé et serait allé picorer le malheureux.

La place de l’Indépendance est située dans le quartier de la vieille ville de Quito. La plupart des édifices de style colonial sont ouverts au public et un certain nombre d’entre eux offre une entrée gratuite. Vous pouvez rejoindre la place de l’Indépendance en trolleybus ou alors vous garer sur l’une des aires de stationnement situées à proximité.

Histoire architecturale et coloniale de Quito

© Simone Guerron

Histoire architecturale et coloniale de Quito

© Simone Guerron

Bibliothèque du Centre Culturel Métropolitain 

Le Centre culturel métropolitain est une institution culturelle basée à Quito, en Équateur. Il a été créé en 1997 dans un bâtiment datant de 1622. Ce bâtiment appartient à l’époque coloniale, mais sa façade a été reconstruite au XXe siècle dans un style néoclassique.

Vous découvrirez des siècles de l’histoire présidentielle équatorienne et une intéressante exposition d’art en explorant les salles de ce palais du XVIIe siècle.

Histoire architecturale et coloniale de Quito

© Simone Guerron

Le Palais de Carondelet 

Situé du côté ouest de la Plaza Grande, le palais de Carondolet se trouve au cœur du Centro Histórico (centre historique) de Quito. On trouve plusieurs arrêts de bus à proximité, et il est également facilement accessible à pied depuis d’autres sites touristiques principaux. Autour de la Plaza Grande, vous retrouverez la Catedral Metropolitana de Quito (Cathédrale métropolitaine de Quito) datant du XVIe siècle, et l’élégant Palacio Municipal de Quito (Palais municipal de Quito).

Le Palais de Carondelet se démarque comme l’un des plus beaux et historiques de Quito. Découvrez l’histoire présidentielle du pays en arpentant les salles du palais et admirez les œuvres de célèbres artistes nationaux, avant d’observer la cérémonie de relève de la garde. Également connu sous le nom de Palacio de Gobierno (Palais présidentiel), le Palais de Carondelet date d’il y a plus de 300 ans et est la résidence officielle du président équatorien ainsi que le siège du gouvernement de l’Équateur.

À l’entrée du bâtiment, vous pourrez admirer sa façade blanchie à la chaux de style néoclassique, des colonnes saisissantes et un grand balcon. La nuit, des lumières vives éclairent magnifiquement le bâtiment. En entrant dans le palais vous vous trouverez face à une cour élégante et débordante de fleurs, une fontaine centrale et une arcade à deux niveaux.

Vous apercevrez certaines des salles d’État et de réception du palais, décorées avec des meubles d’époque et des ornements fastueux. 

Les antiquités et cadeaux offerts au président par d’autres gouvernements nationaux sont présentés dans les expositions. Vous découvrirez également des œuvres d’artistes équatoriens célèbres, la plus notable étant une fresque d’Oswaldo Guayasamín, qui dépeint la navigation de l’Amazone par Francisco de Orellana en 1542.

Le balcon présidentiel vous offrira une vue surplombant la Plaza Grande (Plaza de la Independencia).

Histoire architecturale et coloniale de Quito

© Simone Guerron

Histoire architecturale et coloniale de Quito

© Simone Guerron

Prince Thierry Singer de Polignac Spencer

Prince Thierry Singer de Polignac Spencer

Auteur de l'article